Accueil > En Région > Site Nantais

Installation de ruches au site nantais du ministère de la Justice

Le site nantais du ministère de la Justice (SNMJ) a une nouvelle fois affirmé son engagement dans la préservation de l’environnement avec la mise en place de deux ruches sur le site depuis le 15 novembre.

  • Les abeilles et les ruches

Quoi de mieux, en effet, que les abeilles, maillons essentiel de la biodiversité, pour symboliser cet attachement fort ? Les abeilles symbolisent le sens du collectif et du travail. La ruche, quant à elle, est un symbole de confiance, d’épargne.

  • Historique

Le groupe de travail (GT) environnement du SNMJ travaille sur cette question depuis 2016. Le projet a été porté par une commission de ce GT, composée d’agents motivés et désireux de participer à la préservation des abeilles. Cette commission a rencontré plusieurs apiculteurs et étudié la faisabilité du projet. Il a ensuite été présenté puis adopté lors du conseil de site du 13 septembre dernier, où sont présents les chefs d’unité du SNMJ.

A noter qu’une animation sur les ruches avait été réalisée sur le site le 30 mai 2017, pendant la semaine européenne du développement durable, à laquelle le SNMJ participe chaque année. Des abeilles avaient pu ainsi être observées par les participants.

  • L’emplacement des ruches

Les deux ruches ont été installées par l’apiculteur au fond du parking, près du terrain de tennis. Le service technique et maintenance a préalablement construit un abri afin de les accueillir au mieux. Deux oculus de plexiglass ont été intégrés à cette structure et vont ainsi permettre d’observer les abeilles à distance, derrière l’abri.

  • La Ruche Piquet, partenaire du SNMJ

Guillaume Piquet est un jeune apiculteur qui a créé son entreprise, La Ruche Piquet, en 2015. Il assure l’installation de ruches, clé en main, auprès d’entreprises, de collectivités ou d’administrations.

Lire l’article paru dans Presse Océan le 1er avril 2017

Guillaume Piquet effectuera une dizaine de visites par an pour l’entretien et le contrôle des deux ruches et leur éventuel apport en nourriture. Une animation sera également proposée en 2018 à un groupe d’environ 20 personnes.

La récolte de miel, l’été prochain, verra la mise en pot d’au moins 10 kg de miel par ruche. Le GT environnement réfléchit aux modalités de redistribution de miel auprès des agents, de l’association socio-culturelle et / ou du restaurant administratif.

Source : intranet.justice